Quelques temoignages

Clémentine, 9 ans :

" La sophrologie a guérit mes maux de tête. On apprend la respiration du ventre et ça me calme quand je suis énervée. J'adore la sophrologie"

sa maman : 

La sophrologie avec Alyette nous a permis d'éviter un traitement médical de fond pour les migraines de Clémentine. Les crises ont disparu et quand elle commence à avoir un peu mal, elle peut gérer seule grâce à ses exercices."

Pascal B., 38 ans :

"Cela faisait des années que prendre l'avion était devenue une véritable angoisse pour moi. Je n'ai pas le choix avec mon métier: je voyage beaucoup dans le monde. Je voulais essayer l'hypnose pour traiter ma phobie et arrêter de m'assommer avec des somnifères et des tranquillisants. Cela a été plus qu'efficace: je suis assez bluffé : en une séance, ma phobie avait disparu! aujourd'hui prendre l'avion n'est plus un problème, cela est même devenu un plaisir! je revis! merci!"

Georgia M., 40 ans :

"Au moment où j"ai été voir madame du cleuziou, je faisais des crises d'angoisse et de tétanie de plus en plus fréquentes. J'étais pourtant sous traitement contre l'angoisse depuis plusieurs mois. je ne connaissais pas la sophrologie mais j'avais entendu parlé de ses bienfaits. Bien que sceptique sur ce type de médecine parallèle, je me suis laissée faire. Les premières séances m'apportaient un moment de détente. Un jour j'ai senti en voiture une angoisse arrivée, avec le souffle coupé, les douleurs aux ventres et les sensations de fourmillements mais immédiatement mon "cerveau" m'a amené à pratiquer les respirations que m'avait apprise madame du Cleuziou, et je me suis calmée, j'ai respiré et mon angoisse au lieu de se transformer en crise s'est apaisée et a disparue. Donc la sophorologie ca fonctionne. L'écoute de madame du Cleuziou et son professionnalisme permet de se laisser aller, de lâcher prise, on est en confiance. Un grand merci pour m'avoir apporté de la sérénité !"

Bénédicte C. : 

" Lorsque j'ai appris que ma mère avait un cancer, une partie de monde s'est littéralement effondrée. Je me suis sentie totalement démunie et effrayée...J'ai alors compris que seule je n'arriverais pas à surmonter mes angoisses. J'ai ainsi commencé la sophrologie avec Alyette. Très vite, elle a compris ma problématique et m'a apporté de vrais outils, si bien qu'au sortir d'une séance, j'ai senti cette force nouvelle en moi. J'ai ensuite appelé ma mère et lui ai dit " Maman, je veux venir avec toi, nous serons ensemble pendant toutes tes séances de chimio ". J'ai pu l'accompagner et nous avons, grâce au précieux concours de la sophrologie distillée par Alyette, réussi à faire reculer la ligne insondable de l'angoisse ! "